Lettre d’information du SSF n°51
Novembre 2020
ISSN 2491-5807

 
 
Chers ami(e)s sauveteurs,

Comme nous vous l’avions annoncé dans la dernière lettre, un nouveau conseil d’administration fédéral a été élu le 8 juin dernier, et G. Kaneko a été réélu à la tête de la Fédération en tant que président. Dans la foulée, toutes les présidences de commissions fédérales ont donc été déclarées vacantes.
En ce qui concerne la commission secours, deux couples de candidatures ont été présentés avec pour chacun d’entre eux un programme pour l’olympiade à venir. Le Conseil d’Administration de la FFS, réuni en visio-conférence le 2 octobre dernier, a accordé sa confiance à l’un des binômes en assortissant son vote de l’émission d’une lettre de mission pour la nouvelle équipe en charge du SSF.
 
 
Nouvel organigramme du SSF pour l’olympiade 2020-2024
 
Suite aux divers votes demandés par le CA de la FFS conformément au RI du SSF, le nouvel organigramme du Conseil Technique du SSF s’organise désormais autour d’une nouvelle Direction Nationale, s’appuyant pour son travail sur des référents et spécialistes chargés de dossiers spécifiques :
 
 Bureau du SSF :
  • Bernard Tourte (Président)
  • Jean-Michel Salmon (Président Adjoint)
 
Autres CTN :
  • Didier Delabre (Secrétaire sortant)
  • Eric David (Trésorier sortant)
  • Frédéric Maury
  • Antoine Aigueperse
  • Loïc Guillon
  • Sylvain Boutonnet

L’élection du secrétaire et trésorier a eu lieu lors du conseil technique du 14 novembre 2020 conformément au RI du SSF.

L’organigramme complet précisant tous les membres du Conseil Technique de la Commission Secours est consultable sur le site SSF à l’adresse. Cet organigramme n’est pas encore définitif et sera complété au fur et à mesure.
 
Voir l'organigramme du Conseil Technique
 
 
Remerciements
 
La direction nationale du SSF tient une nouvelle fois, et tout particulièrement au moyen de cette lettre d’information, à remercier toutes les personnes pour leurs actions et engagements menés au niveau du SSF national sur tout ou partie de l’olympiade 2016-2020. Cet engagement salutaire a été réalisé dans l’intérêt commun du SSF national et de sa cinquantaine d’antennes départementales. C’est un engagement fort que nous savons tous passionnel et tout aussi couteux qu’énergivore pour chacun, bien souvent conduit au détriment de nombre d’autres choses.

Nous remercions particulièrement pour leur engagement en tant que CTN Ruben Gomez, Jean François Perret, France Rocourt, ainsi que Dominique Beau et Christian Dodelin qui ont en plus assumés la charge de Président du SSF dans le passé.

Pour Ruben Gomez et Christian Dodelin cet engagement aura capitalisé pour chacun d’eux plus de 25 ans d’exercice à cette fonction opérationnelle. Aujourd’hui, aussi bien Ruben que Christian poursuivent leurs missions au titre de personnes ressources au sein du Conseil Technique.

Nos remerciements s’adressent également à Olivier Lanet, qui quitte son poste de CTN sur cette phase de changement d’olympiade, pour mieux se consacrer sur d’autres actions, dont la recherche et le développement d’une balise de localisation de longue portée. Il continuera à assurer, comme il le faisait depuis un temps déjà, la fonction de référent coordinateur sur ce projet important.

Dans cette période qui vient de voir le serveur de notre fédération violemment hacké, nous adressons à tout le pool des informaticiens qui gère nos outils tous nos remerciements pour leur fort et constant investissement afin que notre système informatique reste toujours opérationnel en toutes circonstances…
 
 
Nouvelles arrivées...
 
...en tant que CTN
A nouvelle olympiade, nouvelle équipe : la Direction Nationale du SSF fait place à de nouveaux entrants :
  • Antoine Aigueperse
  • Sylvain Boutonnet
  • Loïc Guillon

Tous trois sont dorénavant nommés et étoffent ainsi la Cellule Opérationnelle Nationale du SSF. Celle-ci est composée à ce jour de 7 CTN, et se verra complétée par de nouvelles entrées sur le courant de l’exercice 2020/2021.
 
...sur le domaine des spécialités, des compétences et ressources

Certains postes de chargés de missions sont toujours en cours de réflexion au sein du Conseil Technique, toutefois toutes les personnes suivantes ont été élues lors du Conseil Technique du 14 novembre 2020, avec les attributions suivantes :
 
Chargés de mission :
  • Joël Danflous au poste de chargé de mission « Gestion base photos SSF »
  • Cyrille Mathon au poste de chargé de mission « Réseaux sociaux »
  • Julien Fouquet au poste de chargé de mission « Réseau informatique »
  • Laurent Mestre au poste de chargé de mission « Plongée »
  • Carlos Placido au poste de chargé de mission « Maintenance du matériel plongée »
  • Robert Guinot au poste de chargé de mission « Désobstruction »
  • Sylvain Collin au poste de chargé de mission « Désobstruction »
  • Simon Moureau au poste de chargé de mission « Pompage »
  • Sylvain Boutonnet au poste de chargé de mission « Ventilation «
  • Sébastien Verlhac au poste de chargé de mission « Gestion lot Sud »
  • Eric David au poste de chargé de mission « Gestion lot Nord »
  • Frédéric Maury au poste de chargé de mission « Mines et carrières »
  • Olivier Lanet au poste de chargé de mission « Balise de localisation et de positionnement »
  • Rafael Chevalier au poste de chargé de mission « R&D Transmission »
  • Ruben Gomez au poste de chargé de mission « Médailles et distinctions honorifiques »
  • Bernard Tourte au poste de « Coordonnateur de la CVT »

Référents :
  • Michel Labat au poste de référent « Stage Gestion de sauvetage »
  • Sylvain Boutonnet au poste de référent « Stage E/CE »
  • Loïc Guillon au poste de référent « Stage CTDS »
  • Frédéric Maury au poste de référent « Gestion/patrimoine du matériel SSF »

Personnes ressources :
Deux personnes ressources sont également nommées sur proposition du Conseil Technique:
  • Nathalie Rizzo (Gestion du site web)
  • Stéphane Tocino.
 
 
 
Premier Conseil Technique
 
La première réunion de Conseil Technique du SSF de l’Olympiade 2020-2024 a eu lieu en visio-conférence le 14 novembre 2020. Si vous souhaitez faire remonter une information d’importance, porter à la connaissance du Conseil des éléments particuliers ou simplement poser une question, une seule adresse : secretariat@speleo-secours-francais.com
 
 
 
Le SSF au sein du congrès UIS 2021
 
L’UIS (Union Internationale de Spéléologie) est une organisation qui a vocation à être aussi bien représentative des différentes facettes de la spéléologie que de ses différents acteurs, au niveau mondial. Née d’une forte implication Française, l’UIS a eu ses premiers balbutiements sur le territoire Français en 1953, date à laquelle la France a organisé son premier congrès. Depuis, 68 ans sont passés... L’UIS 2021 serra donc l’un des événements majeurs de la communauté spéléologique sur ce centenaire.
Ce dix-huitième congrès international de spéléologie de l’UIS se tiendra du 25 juillet au 1er août 2021 au cœur de la Savoie sur le campus TechnoLac au bord du plus grand lac naturel de France, celui du Bourget situé au pied du massif des Bauges.

Le Spéléo Secours Français s’impliquera fortement sur cet événement majeur, en y proposant différentes actions. N’hésitez surtout pas à relayer cette information sur votre entourage (collègues, amis, organisations diverses impliquées). Le Spéléo Secours Français n’a qu’un seul but : faire en sorte que cet évènement d’exception, organisé par notre fédération, soit une pleine et totale réussite, notamment en matière d’échanges et de partages à l’international sur la vaste thématique des secours souterrains.
 
 
Conférences / Tables Rondes

Le SSF animera une session destinée spécifiquement au secours souterrain (Symposium N°16). Dans ce cadre, diverses conférences par le SSF se verront présentées autour de sujets novateurs : grandes tyroliennes, base des accidents SSF, base opérationnelle du SSF, système de communications Pimprenelle, et nouveau manuel du sauveteur.
Des conférences de partenaires étrangers sont d’ores et déjà programmées dans ce symposium.
 
 
Stage International E/CE

Le SSF réalisera en Savoie un stage équipier/chef d’équipe international qui sera adossé à la tenue du congrès (du 17 au 25 juillet 2021 sur La Feclaz – 73 ).
 
 
Démonstrations
Plusieurs démonstrations seront faites autour des communications souterraines via le système Pimprenelle sans fil et autour de la plongée secours.
 
 
Boutiques SSF
Sur l'espace des stands, le SSF tiendra une boutique avec possibilité de voir, de se renseigner ou d'acheter vêtements, matériels de communication, écussons/stickers, etc. Pensez à précommander dès maintenant via la page de la boutique SSF.
 
 
 
Les activités du SSF face à la crise sanitaire actuelle
 
Comme évoqué dans la précédente lettre d’information du SSF (N°50), une reprise complète et normale de nos activités reste encore impossible dans le cadre sanitaire actuel. C’est ce point qui a fait prendre courant septembre décision d’un report strict de toutes nos formations 2020 vers 2021. Toutefois, notre logique opérationnelle nous impose d’assurer notre mission première qui est le sauvetage en milieu souterrain. Dans ces conditions, le Conseil technique du SSF a d’abord réalisé un ensemble de documents et de fiches réflexes envoyés à tous les CTDS/A, afin que ceux-ci puissent réaliser un sauvetage ou un entrainement en appliquant au mieux les consignes de distanciation sanitaire prônées par le gouvernement. Dans la foulée, un week-end de réflexion autour d’un groupe de travail COVID a eu lieu les 5, 6 et 7 septembre 2020. En effet, contrairement à une pratique de la spéléologie raisonnée en club, le sauvetage sur le terrain est une activité qui induit forcement des situations de promiscuité. De nombreuses actions ne permettent pas de garder une distanciation suffisante : brancardage, point chaud, etc.. sont bien réelles et le SSF doit obligatoirement s’adapter. Ce groupe de travail a donc clairement identifié les actions prioritaires pour le bon déroulement d’un secours. A contrario, il a également identifié toutes les autres actions qui peuvent être différées dans le temps en fonction de la pandémie. Aujourd’hui le SSF a pu faire le constat d’une bonne évolution de la prise en considération des consignes et mesures édictées auprès des départements. Cette évaluation a été aussi bien menée sur les opérations réelles passées que sur les exercices qui ont été maintenus depuis juin (parfois à la demande même de préfectures pour le maintien à niveau des équipes), notamment sur les mois de septembre et d’octobre.

Il est également à noter que dans la nouvelle phase de confinement que nous vivons, la fédération vient d’édicter dans son communiqué fédéral du 4 novembre 2020 (téléchargeable ici : https://ffspeleo.fr/crise-sanitaire-covid-150-543.html) un ensemble de recommandations claires sur les pratiques autorisées.
 
 
 
Un sauvetage d’exception : l’opération vautour
 
Lors d'une sortie le samedi après-midi du 8 août 2020, un groupe du spéléo club de Touraine se retrouve nez à nez avec un vautour fauve adulte en bas du premier puits de l'aven de la Barelle (48). L'équipe, surprise, fait demi-tour dans la foulée. Elle prévient à sa sortie la ligue de protection des oiseaux et le Parc National des Cévennes. Ce dernier lui répond que la bête sera laissée à sa place, logique naturelle oblige. Le lendemain, dimanche 9 août 2020, le groupe contacte le CTDS 48 en déplacement. Celui-ci explique qu'une opération peut être envisagée après avoir échangé avec le moniteur référent pour le baguage des vautours au sein du Parc National des Cévennes. En fin de journée, l'opération est organisée avec deux conseillers techniques, un équipier et une gestionnaire de surface. Le plus difficile au final, sera de rejoindre l'entrée de l'aven de la Barelle, à cause de nombreuses personnes sur le plateau calcaire du causse Méjean pour une Rave party. L'opération durera 20 mn : après avoir recouvert rapidement l'oiseau avec un drap, celui-ci est introduit dans un grand sac et ressorti de la cavité. Dans la foulée, celui-ci est relâché au-dessus des gorges de la Jonte pour prendre un possible envol le lendemain matin.
 
 
 
Tournage d’un épisode de « Demain nous appartient » : implication du SSF
 
Les producteurs de la série télévisée DNA (« Demain nous appartient », TF1) cherchaient dans le cadre d’un futur épisode de cette série tournée en quasi-totalité autour de la ville de Sète (34) à filmer un sauvetage spéléo le plus proche de la réalité, mais dans le cadre d’un scénario déjà écrit. Suite à une demande parvenue au siège de la fédération, ceux-ci furent finalement aiguillés vers le SSF, et plus particulièrement vers le SSF34 qui a au final conjointement mis en œuvre cette action avec le Directeur Administratif de la FFS. Il a fallu donc trouver en urgence (quelques jours de délai !) des sauveteurs du SSF34 susceptibles de se libérer 5 jours d’affilée du 17 au 21 août, puis également le 7 septembre à la grotte des demoiselles pour filmer une seule séquence de sortie d’une civière d’une cavité. Ce sont finalement quatre retraité.e.s, sauveteurs actifs du SSF34, qui se sont collé.e.s à cette tâche. L’objectif était double pour le SSF : 1) assurer une évacuation de civière (avec un acteur dedans) le plus proche de la réalité, mais en respectant le scénario défini, 2) afficher le mieux possible le SSF dans cette action. Mais une surprise cinématographique les attend sur le site de tournage : leur terrain de jeu est une petite falaise de 3 m de hauteur, avec une vague faille en fond de la dépression, où le réalisateur a fait installer deux faux rochers en polystyrène qui imitent une entrée de cavité… Bref, la civière devra sortir de là ! Il faudra des trésors d’ingéniosité, et surtout un beau savoir-faire des caméramens pour donner du relief à cette évacuation-fiction !
 
 
Bref, il faut visionner les 4 à 5 derniers épisodes (N° 781 à 787) de la série « Pris au piège » pour juger du résultat. L’évacuation proprement dite a été diffusée le 2 Novembre (épisode N°787) et est visible en replay sur le site de TF1 (https://www.tf1.fr).
 
 
Médailles et reconnaissance
 
Les reconnaissances suivantes ont été récemment publiées au BOMI 2020-10 : au titre de l’agrafe « Engagement citoyen », la médaille de la sécurité intérieure a été attribuée aux personnes suivantes:
  • Mme Dubouis Elise, bénévole.
  • M. Godet Tristan, guide spéléologue.
  • M. Guerin Thierry, guide spéléologue.
  • M. Revil Lionel, guide spéléologue.
Tous sont membres de la 3SI - SSF 38 (Elise, Tristan et Lionel sont CTDSA et Thierry, chef d’équipe). Toutes les félicitations de la Direction Nationale du SSF à ces heureux décorés.
 
Don au SSF : Collecte Yardin
 
Yves YARDIN, ex-président du Spéléo Club Faculté Sciences (S.C.O.F., A91-013-000) est décédé récemment. Conformément à ses souhaits, pour ses obsèques ses collègues du club ont fait une collecte de fonds destinés à être reversée au SSF. Cette collecte a rapporté 2 330 €. Le Conseil Technique remercie chaleureusement le S.C.O.F. de ce don qui sera tout prochainement orienté sur le développement en cours de divers équipements de positionnement et de localisation, dont une balise de longue portée dotée de caractéristiques innovantes.
 
Appel à inspection cordes semi-statiques par Petzl
 

La société Petzl lance un appel pour inspection des cordes semi-statiques Petzl listées ci-dessous et dont le numéro de série est compris entre 18 C 0000000 000 et 20 H 0000000 000. Les cordes concernées sont les suivantes:
  • AXIS 11 mm
  • ASAP'AXIS 11 mm
  • PARALLEL 10,5 mm
  • VECTOR 12,5 mm
  • RAY 12 mm
  • SEGMENT 8 mm
  • CLUB 200 10 mm
  • PUSH 200 9 mm
  • TOP 9.8 mm
  • LEAD 9,8 mm
  • Kit incluant ces cordes
 
Si vous possédez l’une de ces cordes, il est demandé :
  1. d’inspecter toutes vos cordes selon le mode opératoire disponible sur Petzl.com,
  2. d’enregistrer votre résultat d’inspection conformément au mode opératoire.

Cette inspection remplit certains des critères de l‘inspection approfondie périodique qui doit obligatoirement être réalisée à minima tous les 12 mois.
 
 
 
Evolution du site CoMed
 
Le site de la CoMed s’est enrichie d’une nouvelle rubrique « Thèses & mémoires ». C’est un sujet très intéressant et utile car il est toujours difficile de les trouver sur internet. Il y a actuellement 34 références, toutes téléchargeables, couvrant divers sujets médicaux ou sociaux de nos activités.

Un moteur de recherche à gauche de la page vous facilite la navigation par rubrique. Cette rubrique est appelée à s’enrichir à l’aide de thèse ou de mémoire numérisés en format pdf, touchant au domaine de la santé en spéléo, canyon ou plongée.
 
Aller sur le site de la COMED...
 
 
Annulation de tous les stages nationaux SSF programmés sur 2020
 
Tel que précisé plus haut, le conseil technique du SSF a pris la décision d'annuler la totalité des stages du SSF de cette fin d'année 2020. Cette annulation est bien évidemment liée à la situation de crise sanitaire que nous traversons depuis de longs mois. La décision a été prise de reporter tous ces stages en 2021 et de rester si possible sur le même lieu pour leur organisation. Les dates prévisionnelles de déroulement de ces divers stages 2021 seront diffusés sur le site Internet du SSF, sur le calendrier des stages et au travers de la lettre d'info du SSF.
 
 
Prochains stages internationaux
 

Stage équipier-chef d’équipe international: Tel que précisé dans le sujet « Congrès UIS 2021 », un stage international sera mis en place du 17 au 25 juillet 2021, accolé aux dates de ce rassemblement.
 
 
Résumé succinct des interventions secours
 
19 juin 2020 – Résurgence de la Baume des anges (Malaucène – 84)
Lors d’une plongée d'initiation, hors structure, une femme de 29 ans, originaire de Drancy et n'ayant pas plongé depuis un an, ne suit pas les consignes (plongée à 20 m maximum) et continue jusqu'à 35 m où son guide lui demande de remonter. Elle remonte rapidement sans paliers. En remontant la victime boit la tasse plusieurs fois, et présente des nausées et vomissements et quelques difficultés respiratoires à la sortie. Vers 13h, l’alerte est donnée au SDIS 26. Celui-ci transmet l’information au SDIS 84 qui dépêche un VSAB de Vaison la Romaine. Le responsable spéléo du SDIS 84 prévient le CTDS84 et un CTDSA du SSF84 se rend sur place. La victime est médicalisée en attente d’un héliportage pour évacuation vers l’hôpital d’Orange, qui aura lieu vers 16h30. Comme la victime était sortie de l'eau pour la personne ayant traité l'appel, cet accident n'avait pas de lien avec la plongée ni avec la spéléo. Le SDIS 84 n'a pas prévenu officiellement ni le SSF84, ni de médecin hyperbare...

19 juin 2020 – Carrières de Caumont (Caumont – 27)
Malgré l'interdiction verbale du propriétaire de l'accès et l'interdiction officielle de pénétrer, quatre personnes d’une trentaine d’années (une femme et trois hommes) d'origine parisienne entrent dans les carrières par le chemin du quai de Seine à Caumont. Le propriétaire du chemin interpelle immédiatement la gendarmerie à 16h. Conformément au plan de secours, le SDIS27 et le SSF27 sont appelé pour un égarement possible. Les disparus ne connaissent pas Caumont et en ont juste imprimé la topographie... Douze équipiers du SSF27 sont réquisitionnés pour la recherche. Vers minuit, les quatre victimes ressortent par une autre entrée de la carrière alors que les premières équipes de recherche allaient s’engager.

11 juillet 2020 – Perle de l'Anglettaz (Aviernoz – 74)
Lors de la visite de la Perle de l'Anglettaz, cavité d’initiation, une jeune spéléologue fédérée se présente de dos en fin de tyrolienne et percute la paroi. L'alerte est donnée à 15h30 au CODIS, car la victime présente une grosse douleur au coccyx. Elle est prise en charge par ses compagnons, dont deux sauveteurs du SSF69, qui la placent sous un point chaud. Le CTDSA du SSF74 est prévenu à 15h45, prend l’affaire en main, et le plan de secours est déclenché. La victime est située à – 40 m dans une salle à la base des puits (trois puits de moins de 10 m et un méandre étroit). Onze sauveteurs du SSF74, accompagnés par un médecin du SDIS74, d’un sapeur-pompier et d’un gendarme sont mobilisés. Après stabilisation de l’état de la victime, son évacuation est rapidement menée car la cavité est à côté de la route et de faible développement. Le brancardage dans le méandre a pu se faire sans désobstruction du fait de la faible corpulence de la victime (1m58 pour 48 kg). La victime sort à 21h45 et est transférée par héliportage à l’hôpital d’Annecy. Les radios faites à l’hôpital confirment une fracture du coccyx.

13 juillet 2020 – Source bleue ou résurgence du Bial (Saint-Eulalie Espagnac – 46)
Le numéro vert est déclenché pour un plongeur non ressorti d'une palanquée de trois plongeurs à la source bleue du Bial. Le CTDSA 46 en est immédiatement informé. La zone d'entrée est peu profonde et labyrinthique et le groupe était en plongée dans ce secteur où la profondeur ne dépasse pas 5 à 10 m. Un TRSP, un gestionnaire et quatre plongeurs SSF s’acheminent sur site. Quatre plongeurs supplémentaires sont mis en pré-alerte. Après plusieurs plongées ayant permis de dégager l'entrée de la résurgence partiellement obstruée, les plongeurs du SSF découvrent à 19h10 le corps de la victime proche de cette entrée. L'opération de recherche est alors passée sous statut d'Opération de Police Judiciaire. Après sécurisation complète de l'accès, le corps est extrait de la cavité à 23h30 et remis aux autorités compétentes.

24-25 juillet 2020 – Gouffre du Pont de Gerbaud (Herran – 31)
Un spéléologue fédéré fait une chute d‘environ 4 mètres derrière une chatière à une profondeur d'environ -60 m. Il souffre d’une douleur aigüe à la hanche. L’alerte est donnée à 15h30. Le plan ORSEC Spéléo-secours est déclenché par le préfet de Haute-Garonne. Une équipe d'une quinzaine de sauveteurs du SSF 31 est engagée aux côtés du SDIS31, des CRS, du SAMU et d’autres acteurs des pouvoirs publics pour porter secours à la victime et l'extraire de la cavité. Une équipe médicalisée est envoyée au contact de la victime, tandis qu’une équipe d'artificiers est également mise en alerte pour, au besoin, élargir le seul passage étroit de la cavité et permettre le passage de la civière. La victime est finalement sortie de la cavité sans nécessité d’élargissement de passages peu après 1h30 du matin et est héliportée vers l’hôpital de Purpan, où des fractures du fémur et de vertèbres seront diagnostiquées.

14 aout 2020 – Résurgence de Saint-Sauveur (Calès – 46)
Le numéro vert est appelé à 18h00 pour un accident de décompression d’un plongeur parisien à la résurgence de Saint-Sauveur. Ce plongeur, victime d’un malaise à -75 m sur dysfonctionnement de son recycleur, est remonté en urgence en précisant qu'il n'avait pas pu respecter ses paliers de décompression de 40 min. Le CTDSA46 est immédiatement prévenu. Le plan ORSEC Spéléo 46 est déclenché. Ce premier plongeur est pris en charge par le SDIS46, quand on découvre qu’un second plongeur qui fait ses paliers a également des problèmes techniques sur recycleur. Alors que deux équipes de plongeurs Sapeur Pompiers (SNL) et SSF se préparent pour une intervention de reconnaissance, le second plongeur ressort à 18h45 après avoir fait ses paliers correctement, malgré son recycleur défaillant. Le premier plongeur est héliporté vers le caisson de décompression de Toulouse.

27 aout 2020 – Aqueduc souterrain de la Brévenne (Yzeron – 69)
Quatre sauveteurs du SSF69 interviennent sous réquisition judicaire de la gendarmerie pour explorer divers regards sur cet aqueduc romain en partie effondré, dans le cadre de la disparition inquiétante d'un homme de 56 ans. Aucune trace de la personne recherchée n’a été constatée par l’équipe engagée.

29 aout 2020 – Aven Capuccino (Gourdon – 06)
Deux spéléologues fédérés partent visiter le réseau de la cote -100 m de cet aven. Aux alentours de 16h00, l’un des spéléologues glisse et en tentant de se rattraper se déboîte l’épaule. Après avoir tenté en vain de réduire la luxation, son coéquipier décide d’installer son compagnon sous une couverture de survie avec une bougie de chauffage, de lui laisser des vivres, avant de remonter en surface donner l’alerte. Sans réseau GSM au parking de la cavité, il rejoint le village de Gourdon où il appelle un CTDSA du SSF06. Le Plan Orsec Spéléo est déclenché par la Préfecture. Dix-huit sauveteurs du SSF06 sont engagés sur ce sauvetage, appuyés de Sapeurs-Pompiers et de deux CRS Montagne. Le contact entre l'équipe médicale et la victime est établi à 21h20. La luxation de la victime est réduite par le médecin présent, ce qui simplifie la suite de l'opération en évitant l'emploi d'une civière. La victime regagne la surface à une heure du matin, accompagnée et assistée dans sa remontée par des sauveteurs engagés sur l’opération.
A noter que lors de cette opération qui a eu lieu durant un phénomène cévenol, un sauveteur du SSF a glissé en allant installer les communications entre le PCA et le PC et s'est sérieusement blessé. Ce dernier a dû subir plusieurs points de sutures au niveau de la tête et du genou.

7 - 8 septembre 2020 – Grotte du Pendule (La Ciotat – 13)
Trois varois non spéléos et non fédérés à la FFS sont en retard sur l’horaire de sortie annoncé. La femme de l’un d’eux déclenche les secours auprès du SDIS13 à 23h, qui prévient le CTDSA13. Une équipe de gestion (2 personnes) et une équipe ASV (5 personnes) sont mises en alerte et se rendent sur place. Dix sauveteurs du SSF13 sont également mis en préalerte. L’alerte sera stoppée pendant le transit routier des sauveteurs, la gendarmerie ayant retrouvé les retardataires sur le sentier de retour au parking des véhicules.

8 - 9 septembre 2020 - Carrière (Cénac - 33)
Malgré un arrêté municipal d’interdiction d’accès aux carrières pour risque d’effondrement, un groupe de trentenaires non spéléologues originaires de Bordeaux s’introduit vers 23h30 dans les carrières de Citon-Cénac. L’un des membres du groupe, plus aguerri, prend la tête de l’expédition. L’un de ces apprentis spéléologues panique en se retrouvant dans les tunnels et rebrousse alors chemin avec ses amis, laissant le leader du groupe avancer seul. Vers 8h30 du matin, ce dernier ne refait toujours pas surface. Deux de ses compères, qui avaient décidé de l’attendre sur le parking des carrières, alertent les secours. Le GRIMP33, des sapeurs-pompiers, leur équipe cynophile et celle de la gendarmerie se rendent sur les lieux. Épaulés par un animateur passionné des carrières, les intervenants mènent des recherches dans ces carrières jusqu’en fin de matinée. Il sera finalement retrouvé après avoir passé douze heures, seul, sous terre. A aucun moment le SSF33 n’a été prévenu de cette opération.

23 septembre 2020 - Sources de la Touvre (Touvre - 16)
Lors d’un exercice de plongeurs des sapeurs-pompiers dans la Touvre, un plongeur est victime d’un malaise. L’accident est jugé "pas trop grave", mais la victime est héliportée "par précaution" vers le CHU de Bordeaux pour être placé en caisson hyperbare.

20 octobre 2020 – Aven Cordier (Salavas - 07)
Lors d’une sortie d’un groupe de dix jeunes encadrée par deux guides spéléos pour le compte du CREPS de Vallon-Pont-d'Arc sur la traversée de Cordier / Foussoubie, un jeune qui se trouve dans le dernier tiers de la descente d’un P30, perd le contrôle car son tee-shirt s'est pris dans son descendeur. Pour tenter de retirer son tee-shirt, il lâche la corde et bascule tête en bas. Le cadre réussit à le freiner, puis bloque sa chute, mais avec l'élan et l'élasticité de la corde, le jeune heurte la tête au sol. L'impact est violent, la victime ne perd pas connaissance mais reste sonnée et se plaint de douleurs dans le dos et à une main. Il est 11h05. Après s'être assuré de son état de conscience et de ses capacités motrices, ses encadrants le déplacent à l'écart de la base du puits, puis le mettent en situation d'attente sous des couvertures de survie. Pendant ce temps, la responsable du groupe qui est en haut du puits ressort de la cavité pour donner l'alerte à 11h15. Le plan de secours est déclenché. Trois sauveteurs du SSF07 et cinq ISS07 interviennent sous terre. Le bilan médical étant moins dramatique que celui passé lors du déclenchement, la victime remonte finalement en partie par ses propres moyens, assistée par les sauveteurs présents. Après examen au Centre Hospitalier d’Aubenas, la victime ne présente ni lésion grave ni fracture, mais souffre de contusions aux omoplates.
 
20 octobre 2020 – Aqueduc souterrain de Budos (Entre Illats et Saint-Roch – 33)
À 12 h 30, trois employés chargés d’inspecter cet aqueduc descendent dans l’aqueduc mais leur groupe électrogène tombe en panne vers 14 h 30. Ne les voyant par remonter, un autre agent resté en surface contacte les secours, de peur qu’ils ne puissent plus respirer. Les pompiers du Grimp33 se rendent sur place, épaulés par deux ambulances, une embarcation des sapeurs-pompiers de Bordeaux, des gendarmes et le Samu. Les trois personnes recherchées sont finalement retrouvées saines et sauves à une centaine de mètres de la sortie de Saint-Roch.
 

28 octobre 2020 – Grotte de Rochechèvre (Barbirey-sur-Ouche – 21)
Une personne se blesse en chutant et glissant dans l'entrée de la grotte. Le CTDS21 et son adjoint se rendent sur place et constatent que le blessé se trouve à une dizaine de mètres de la sortie dans un plan incliné. Après échange entre CODIS, CT Grimp et les CT SSF, les moyens du SDIS sur place étant largement suffisants pour évacuer sans difficulté la victime, l'engagement du SSF21 n’est pas envisagé. La victime est très légèrement blessée à l'épaule.
 
 29 octobre 2020 – Diverses cavités situées en bordure de la rivière Vésubie (Communes de Utelle, Levens et Duranus – 06)
 Dans le cadre des recherches de onze personnes encore portées disparues après les crues dévastatrices liées à la tempête Alex du 2 octobre, une liste de cavités à investiguer est sélectionnée conjointement à partir des données documentaires fournies par le SSF06/CDS06 lors d'une réunion entre le SSF06 et le GEMS38 (Groupe des enquêteurs en milieu souterrain de la Gendarmerie Nationale). Dans le cadre de la réquisition judiciaire, les reconnaissances sur site s'effectuent en équipe mixte avec des gendarmes spéléo du PGHM38. Compte tenu de l'état du réseau routier et des conditions hydrométriques de la vallée de la Vésubie, l'équipe est héliportée dans le lit de la rivière. Une à une, ces grottes, plus ou moins proches du cours d’eau qui est monté parfois à plus de 9 mètres, sont explorées, sans toutefois ne relever aucune trace.
 
 
 
Résumé succinct d’auto-secours et autres opérations
 
22 juillet 2020 – Cavité inconnue (Commune inconnue – 38)
Le CTDS38 est alerté par le père d'un jeune homme parti avec des copains faire de la spéléologie accompagné par un guide. Le père ne connaît ni la cavité, ni le massif. Finalement, le fils rappelle son père pour signaler sa sortie, mais le CTDS n'a pu connaître ni la cavité, ni le nom du guide, ni la cause du retard. Ce jour-là, il a plu en Isère, une crue pourrait donc expliquer le retard.

9 aout 2020 – Grotte de Gournier (Choranche – 38)
Le CTDS38 est alerté à 21h00 pour un retard de deux heures pour un couple de spéléologues belges partis faire de la photographie jusqu'à la salle Chevalier. Le CDTS temporise le retard, compte-tenu de l'objectif des 2 spéléologues qui ressortent finalement à 22h30.

3 septembre 2020 – Cavité ARA3 (Grand Bornand – 74)
A une profondeur de 10 mètres, lors de la descente d'un puits en exploration, une sangle posée comme déviation provoque la chute d’une lame de roche. Ce bloc volumineux (plusieurs dizaine de kilogrammes) tombe sur le pied d’un spéléologue fédéré de 50 ans, après avoir heurté son casque et son épaule. Le casque de la victime est fendu en deux lors du choc. Après récupération, la victime remonte le puits par ses propres moyens pour rejoindre la surface, son co-équipier l'attendant en surface. Une fois dehors, les deux spéléos déclenchent le secours montagne, qui dépêche un hélicoptère 30 minutes plus tard. Le blessé est transféré sur hôpital d'Annecy, où sera diagnostiquée une double fracture des métatarses.

12 septembre 2020 – Gouffre des petites chailles - Réseau du Chalan (Arbecey – 70)
Lors de l’exercice conjoint des SSF 25 et 70, alors qu'il participe au brancardage de la civière, un sauveteur glisse et se luxe un doigt en voulant se rattraper. Il réduit lui-même la luxation avant de regagner la sortie accompagné par d'autres sauveteurs présents.

13 septembre 2020 – Grotte de Gournier (Choranche – 38)
Deux membres du CAF de Saint Etienne partent le samedi matin visiter la cavité. Leur colocataire s'inquiète de leur non-retour et donne l'alerte au CODIS38 le dimanche midi. Les CTDS38 commencent à rechercher 6 sauveteurs et 1 gestionnaire. Un sauveteur du SSF38 se rappelle avoir croisé ces deux personnes la veille qui sortaient de la cavité. En fait, après être sortis de la grotte, ils ont dormi en montagne et fait un canyon le dimanche. En sortant du canyon, ils appellent le CODIS, car ils se demandent quel est ce numéro qui les appelle tout le temps ! Bilan, ils n'avaient jamais demandé à leur colocataire de donner l'alerte dimanche matin.

20 septembre 2020 – Gouffre du grand clapier (Plan d'Aups Sainte Baume – 83)
Alors que quatre spéléologues fédérés descendent dans le gouffre, l’un d’entre eux a des difficultés au passage d’un fractionnement en haut d’une verticale de 25 m. A son arrivée au sol, il s'allonge et ressent une douleur dans la poitrine. Deux des participants remontent et récupèrent une corde de secours dans leur véhicule, puis installent un contrepoids et assistent le spéléologue en détresse pour sa remontée. Il est raccompagné à son domicile, puis pris en charge par les pompiers jusqu'à l'hôpital où un infarctus sera diagnostiqué.

17 octobre 2020 – Aven du bourinet (Simiane la rotonde – 04)
Le CTDSA04 est appelé à 19h40 par un spéléologue local, car deux de ses collègues ne sont pas ressortis de la visite de cet aven. Sachant qu'une partie de l'équipe du SSF84 campe à 10 minutes de cette cavité, le CTDSA04 leur demande de faire une reconnaissance sur site pour voir si leur voiture est toujours présente. Les deux spéléos sortent de la cavité au moment de l’arrivée sur site des sauveteurs du SSF84.
 
 
Informations d'accidentologie au niveau mondial
 
4 et 5 juillet 2020 – Grotte (Roccamorice, province de Pescara, Abbruzes – Italie)
Trois spéléologues en phase d'exploration dans une grotte qui présente des parties étroites et inondées, se retrouvent bloqués derrière un siphon après une brusque montée des eaux. L’alerte est donnée dans l‘après-midi. Le sauvetage est assuré par les équipes de la XVème zone Spéléo Abruzzo du CNSAS. Vers minuit, deux des trois spéléologues surpris par l'inondation sont secourus et transportés vers l'hôpital de Pescara en bonne condition physique. Le lendemain vers 9h, les équipes de désobstruction retrouvent et ressortent le corps du troisième spéléologue qui était resté coincé dans la cavité du fait de la crue subie pendant l'exploration.

18 juillet 2020 – Puits de ferme (Cottoro, province de la Havane, La Havane – Cuba)
Un garçon de treize mois tombe dans un puits de la ferme "La Nobleza" à "Cuatro Caminos". Ce puits présente une profondeur d'environ 50 mètres et une largeur de 60 centimètres. Les équipes de pompiers du 11ième commandement et les sauveteurs commencent le travail de sauvetage. Un des sauveteurs descend rapidement à l'intérieur du puits, emportant avec lui les soins primaires à donner à l'enfant. Il remonte finalement la victime, qui est acheminée vers un service d'urgence médicale où son état est stabilisé et ses blessures soignées.

23 juillet 2020 – Sima de las Perlas, grottes de Valporquero (Vegacervera, province de León – Espagne)
Un spéléologue de 45 ans est victime d’une chute de 15 m lors d'une descente en rappel dans la cavité. À 18h30 l’alerte est donnée par un témoin, qui précise que la victime est consciente, mais étourdie et souffre de plusieurs contusions. Les unités de sauvetage et d'intervention en montagne de la Guardia Civil de Sabero, Cangas de Onís, Mieres et Trives sont mobilisées, ainsi qu’un groupe de sauvetage de la protection civile en soutien. Après deux heures d’opération, l'équipe de secours extrait le blessé du gouffre et celui-ci est transféré au centre de santé de Matallana de Torío, puis au complexe de santé de León.

23 août – 1er septembre 2020 – Cavité intégrale, massif Arabica (province sécessionniste d'Abkhazie – Géorgie)
 
Un spéléologue russe de renommée, Pavel Demidov, décède dans l’effondrement d’une trémie dans une grotte peu explorée de ce massif à une profondeur de 305 m. Le corps est engoncé sous les blocs et son évacuation reste problématique en raison des problèmes géopolitiques considérables de toute la région et du manque de routes d'accès faciles. En l'absence d'une structure organisée de sauvetage spéléologique, les compagnons de ce spéléologue décident de former deux équipes d'intervention pour la récupération du corps. Un premier pas est franchi le 30 août avec la réussite de son extraction de la zone effondrée sans plus de dommage. Avant d’entamer la remontée du corps vers la surface, quelques zones doivent être élargies au préalable. C’est finalement le premier septembre que le corps est finalement ressorti de la cavité. Son corps est finalement rapatrié à la morgue de Sotchi et des démarches sont effectuées pour son rapatriement vers Moscou. Une collecte internationale de fonds a été nécessaire pour soutenir financièrement cette opération de sauvetage.
 
13 septembre 2020 - Grotte de Snail Shell, Rockvale (Comté de Rutherford, Tennessee – USA)
Alors qu’ils visitent ce réseau de plus de 14 kms de développement, quatre hommes subissent une crue violente consécutive à des précipitations violentes (50 à 150 mm). Deux hommes plus âgés restent bloqués à l'intérieur de la grotte lorsque les eaux commencent à monter, tandis que deux hommes adultes plus jeunes réussissent à sortir et à alerter les secours. Les deux hommes sont coincés sur un monticule au milieu d’une rivière à l'intérieur de la grotte. Les pompiers du comté de Rutherford, l'agence de gestion des urgences du comté de Rutherford et les services médicaux d'urgence du comté de Rutherford interviennent, tandis que le service d'incendie et de sauvetage de Murfreesboro apporte son expertise en matière de sauvetage aquatique. Après avoir mis en place un système de cordes et des dispositifs de flottaison pour aider à sortir les victimes, celles-ci sont guidées sans aucune séquelle en toute sécurité vers la terre ferme.

10 – 11 octobre 2020 – Système de grottes du Mont Cripps, Cradle Mountain (Tasmanie - Australie)
Un spéléologue confirmé de 62 ans, originaire du nord-ouest de la Tasmanie, était en train de faire de la spéléologie avec des amis dans ce système de grottes étroites, lorsqu'il tombe de plusieurs mètres d'une échelle, se blessant au dos et ne pouvant plus sortir. Alors que certains membres de l'équipe de spéléologues attendent avec le blessé, deux de ses compagnons retournent alors jusqu'à un point où ils peuvent utiliser leur téléphone portable pour lancer l’alerte. Une équipe d'intervention d'urgence composée d'une quarantaine d'ambulanciers, de policiers, de membres du SES et du Northern Caverneers Caving Club arrivent dans les grottes vers 1 heure du matin le dimanche. Etant incapable de bouger, la victime a donc dû être mise en civière, mais tout le matériel de sauvetage a dû être acheminé à pied sur les lieux qui se trouvaient à une heure et demie de marche de la route la plus proche. Après huit heures d’évacuation, les sauveteurs ont atteint la surface avec le spéléologue blessé vers 8h30 du matin, où celui-ci a été héliporté vers l'hôpital Royal Hobart dans un état stable, souffrant d'une légère hypothermie et d'une blessure au dos.
 
 
Facebook
 
 
Cet e-mail a été envoyé à yvesmarang@hotmail.com
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur Spéléo Secours Francais.
 
 
SendinBlue
 
 
© 2020 Spéléo Secours Francais